Dernière ligne droite avant le marathon de Paris. 

Plus que quelques jours avant votre compétition.

Entrainement marathon de Paris

Nous vous proposons de vous plonger dès-à présent dans la course afin de vous préparer mentalement à cet événement.

Une mise en situation qui vous permettra d'intégrer les difficultés à affronter durant le marathon de Paris.

Vous êtes prêt ?

Dirigeons nous vers la ligne de départ...

 

Vous êtes sur la ligne de départ

L'instant du départ approche, vous êtes au milieu des 30 000 coureurs, le stress et une sorte de frénésie montent progressivement.

Positivez, si vous êtes là, c'est que vous avez su gérer vos semaines d'entrainement et que vous êtes fin prêt !!!

 

Le départ est donné

Les 3 premiers kilomètres ne sont évidents à parcourir au milieu des 30 000 autres participants.

Ne vous affolez pas, restez calme et lucide. Ne cherchez pas à slalomer entre les coureurs.

Vous allez pouvoir peu à peu être sur votre propre rythme.

 

Vous êtes au 3ème kilomètre

Vu la foule, il est possible que vous ayez 20 à 30 secondes de retard sur le temps prévu, rien de grave.

Une débauche d'énergie inutile pour slalomer sur les 15 premières minutes peut porter préjudice à la suite de la course. Soyez serein.

Sur marathon, le scénario de course idéal n'existe jamais, il faut savoir « s'adapter » et gérer l'imprévu.

 

Vous passez au 5ème kilomètre

Ne vous précipitez pas au ravitaillement, changez de direction calmement et progressivement pour vous diriger vers le milieu ou la fin du poste de ravitaillement.

Sur tous les ravitaillements, le risque de gêner d'autres coureurs voire de tomber est réel. Ne perdez pas d'énergie inutilement en accélérant ou en slalomant pour vous précipiter en début de poste.

Vous vous êtes désaltéré et repartez.

Attention aux chevilles sur les 10 premiers kilomètres à cause des portions pavées.

 

15ème kilomètre

Vous êtes dans le secteur de Vincennes, la portion du marathon la plus facile, le parcours est agréable. Vous êtes dans le rythme, vous exprimez tout votre potentiel.

Attention toutefois à ne pas vous « enflammer » . Il reste encore du chemin.

Courez le plus relâché possible et ventilez bien.

 

20ème kilomètre

Le passage du semi approche, c'est un moment important mentalement, celui-ci va vous donner confiance.

Vous avez fait 50% du boulot, tout va pour le mieux.

Les premiers passages le long de la Seine dans les tunnels peuvent modifier vos repères.

C'est souvent à cet instant que l'on commence à percevoir un début de fatigue, ce qui est normal. Ne doutez de rien. L'entrainement vous a préparé mentalement et physiquement à affronter la distance restante dans des conditions physiques et psychologiques similaires.

La force du marathonien réside dans sa capacité à mobiliser son mental, son énergie et à maîtriser son esprit pour le recentrer sur l'objectif sans douter.

Vous êtes un marathonien.

 

25ème kilomètre

Ne cherchez pas à maintenir votre rythme en côte dans les zones de passage sous les ponts.

Faites des foulées plus courtes en ayant un mouvement de bras souple et relâché.

Les cuisses ne doivent pas commencez à devenir dures, pour cela ralentissez l'allure si nécessaire pour ne pas entamer votre force musculaire.

Le passage des tunnels est un moment important du marathon de Paris. Il conditionne la suite de la course. Ne brûlez pas vos cartouches trop tôt.

 

30ème kilomètre

Le passage vers la Tour Eiffel est un moment fort, c'est souvent ici que les amis et la famille se positionnent pour vous encourager.

Des instants riches en émotion.

Savourez et emmagasinez l'énergie transmise par vos proches.

La fatigue commence à peser.

La vrai course commence. La course commence toujours au 30ème kilomètre sur marathon.

Les passages vers Roland-Garros avec ses faux plats montants sont des moments difficiles qu'il faut savoir parfaitement appréhender.

Les « points chauds » du marathon se situent là.

 

35ème kilomètre

Du 35ème kilomètre à l'arrivée, vous traversez le bois de Boulogne avec son revêtement en goudron pas toujours uniforme, voire avec quelques nids de poule. Restez concentrer, vous êtes presque arrivé.

Certaines parties comportent des lignes droites qui peuvent vous sembler longues, mobilisez-vous.

La fatigue musculaire monte, pensez à des choses positives, ne vous laissez pas dominer par la difficulté et le renoncement.

 

42ème kilomètre

C'est fait.

Le dernier rond-point de l'avenue Foch est une délivrance.

Les 195 derniers mètres sont un moment intense, chargé en émotion.

Du pur bonheur.

 

Me contacter pour un suivi personnalisé

 

coach running facebook    coach running google    coach running  twitter   coach running youtube

 VO2 OPTIMUM TRAINING sur les réseaux sociaux