Témoignage VO2-OT de Laurent Grollet

Coureur de 1500m au semi-marathon, je suis coaché depuis quelques années par Jean-Pierre Monciaux.

 

Mon coach a commencé à me parler du projet et de la méthode VO2 Optimum Training début 2010 durant un échange téléphonique.

 

Je l'entends alors me parler non pas d'un personnage de Star Wars  vu le nom de la bête, mais belle et bien d'une nouvelle méthode d'entrainement.

 

Je reste de longues minutes à l'écouter et à me présenter cette méthode qui est le fruit de sa collaboration avec Laurent Colas.

 

Jean-Pierre Monciaux a tout d'abord insisté sur la confidentialité du projet car il restait à ce moment-là beaucoup de tests et de validations à effectuer pour mettre la méthode à disposition du public.

Il me demande alors si je suis partant pour l'aventure VO2-OT, ce qui est une évidence.

VO2 MAX training

 

Le début de l'aventure VO2 optimum Training 

Côté relation avec le coach "JPM", un des changements est la nécésssité d'envoyer régulièrement le détail de mes séances avec les courbes cardiaques grâce à ma montre polar, outil indispensable pour les tests.

Après 10 ans de course à pied j'allais avoir un nouveau souffle, de nouveaux entrainements, une nouvelle approche, de nouvelles sensations...

L'ère VO2 Optimum Training commence !

Dès notre première discussion, j'étais très motivé. Connaissant  l'homme, passionné, méticuleux et réservé, je savais que je ne prenais aucun risque et que l'expérience allait être enrichissante et positive.

J'avais hâte de tester ces nouvelles séances et cette nouvelle façon de planifier l'entrainement .

 

Mes premières impressions

VO2 training

L'une de mes premières séances "test " fut en janvier 2010 sur le terrain de football de Chappes. Je fut équipé d'une montre cardio gps afin d'avoir tous les éléments nécessaires pour analyser la séance.

 

La première séance avec des variations d'allures calibrées et des récupérations actives s'est bien déroulée et s'est caractérisée par une extrême solicitation de la ventilation.

 

Cette séance a fait l'objet d'un long débriefing sur mon ressenti et Jean-Pierre m'a expliqué ce qu'il attendait de moi dans les semaines à venir.

 

J'ai enchainé les séances en transmettant à chaque fois un compte-rendu avec mes courbes cardiaques et mes sensations.

 

Les semaines s'enchainaient très bien à raison de 2 à 3 séances VO2 Optimum Training par semaine.

Chaque méthode à son lot d'inconvénients et d'avantages.

Les premieres séances étant très techniques, les principales difficultés rencontrées ont été la gestion du chronométrage et la récupération active.

Changer de méthode au bout de 10 ans n'est pas évident et c'est là que je me rends compte que j'avais une relation très particulière avec le chrono…

Tout était basé sur la minutie du chrono, de l'allure et de la récupération.

J'etais obnubilé par le chrono qui me guidait et impactait psychologiquement mes séances et  mes courses.

Je devais m'assurer de bien être dans l'allure, et négligeais alors mon ressenti, mes sensations…

 

Evolution de mon approche de l'entrainement

Peu à peu j'apprivoise le chrono en étant davantage à l'écoute de mon corps et  des sensations du jour.

Ce ne fut pas toujours simple. Durant une séance, les allures changent fréquemment et la récupération est d'une importance capitale, dans sa durée et dans sa vitesse. 

Avant VO-2OT,  j'avais tendance à  récupérer  en trottinant. Maintenant, mes vitesses de  récupération varient entre 12 et 15 km/h .. Chose qui était insensée pour moi avant. Récupérer en étant à 14 km/h, sûrement pas, à d'autres !

Ma surprise fut grande en enchainant les récupérations à cette vitesse et surtout en analysant les courbes de la fréquence cardiaque. Je constate également que je suis passé progressivement de 15 à 20 min de travail, puis 25 min et en maintenant ma fréquence cardiaque proche du maximum quasiment durant tout le bloc. Tout simplement bluffant !

Avant d'en arriver là, j'ai dû enchainé pas mal de séances mais toutes étaient appropriées et l'évolution s'est faite progressivement, tout en douceur.

Chaque séance était nouvelle et j'attendais avec impatience la semaine d'après afin d'en découvrir une autre

La chose qui m'a le plus frappé concernant cette méthode fut la récupération d'après séance, c'est-à-dire les courbatures du lendemain. Envolées. Plus rien..

Depuis que je m'entraine avec VO2 Optimum Training, je n'ai jamais rencontré de courbature le lendemain et je ne n'ai plus été lactique pendant une séance.

 

Première compétition de l'ère VO2OT

Après 2 mois de séances,  arrivait ma première compétition sur un 5 km officiel fin février .

Je me présentais sur la ligne de départ un peu dans l'inconnu mais prêt à me donner à fond jusqu'à la ligne d'arrivée.

Le départ fut donné et la course est partie sur un rythme élevé.

Je ne m'affole pas et me cale derrière l'homme de tête (personne que je n'ai jamais battu et qui à de meilleurs chronos que moi).

coaching running VO2OT

Nous passons le premier km en 3 min,  puis le deuxième en 3'02''.  Je suis toujours là  et reste sagement derrière lui. Je ressens que l'allure baisse, nous passons en 3'09'' le 3e kilomètre. Je reste encore derrière le premier mais voyant  que l'allure ne change pas et que je suis "facile", je décide d'attaquer à moins de 2 km de la ligne d'arrivée.

 

Mon compagnon d'échappée essaye de suivre mais je creuse l'écart, surpris de me retrouver aux avants-postes et d'avoir des jambes de feux.

 

Je ne lâche rien et franchit la ligne d'arrivée en 15'20''. Nouveau record personnel (15'40'' l'ancien)…

 

Ma satisfaction est très grande. Battre mon record personnel de 20 sec,  et  pour la première fois mon adversaire.

 

Après analyse de la course, j'ai pu voir que je avais récupéré dans le 3e kilomètre en étant a 19 km/h.

 

La confirmation sur semi marathon

Un mois après, vient mon semi marathon. Là aussi, les séances passent plutôt bien.

Le départ est donné, je suis calé derrière l'homme de tête, grand spécialiste des longues distances. Nous passons dans les 34 min au 10e kilomètre. Je me sens vraiment bien et décide de passer devant. Je me retrouve seul en tête et  garde le rythme pendant ces 11 derniers kilomètres qui seront effectués en cavalier seul, avec un peu de vent. Le dernier kilomètre,  je décide de le faire vraiment actif et l'effectue en 3 min. Résultat : 1h11' et nouveau record personnel (1h13 l'ancien)..

J'enchaîne depuis les entrainements et les courses. J'ai effectué de nouveau la fameuse course du 5 km, avec une nouvelle victoire en en 15'50''. Je revenais de blessure. Chrono encourageant pour la suite.

Je constate depuis le début de cette méthode que j'ai baissé mes temps de récupération progressivement et naturellement.

 

Et maintenant le 10 km

Je suis parti  à la chasse au record de mon 10 km.

Malgré de très bonnes séances, je n'ai pas encore réussi à le battre, mais ce n'est plus qu'une question de temps, de patience et de confiance.

A travers ces quelques lignes, j'ai essayé de vous faire partager mon ressenti sur la méthode VO2 Optimum Training.

L'aventure VO2-OT continue. Je suis très satisfait de faire partie des coureurs privilégiés, bénéficiant de cette méthode et du coaching personnalisé de Jean-Pierre Monciaux.

 

LAURENT GROLLET

 

Pour tester gratuitement pendant 2 semaines VO2OT

 

coach running facebook    coach running google    coach running  twitter   coach running youtube

 VO2 OPTIMUM TRAINING sur les réseaux sociaux